Décès du professeur Gilles Dostaler

Gilles DostalerLe professeur Gilles Dostaler, du Département des sciences économiques, est décédé le 26 février dernier. Né en 1946, il était titulaire d’un doctorat en sciences économiques de l’Université de Paris-8 et professeur à l'UQAM depuis 1975. Il avait d’abord enseigné au Département de sociologie jusqu’en 1979, puis au Département des sciences économiques de l'École des sciences de la gestion (ESG).

Au cours de sa carrière, Gilles Dostaler fut professeur invité dans plusieurs institutions, dont l'Université de Paris 7, l'Université de Paris 8, l'Université des sciences sociales de Toulouse et l'Institut d’Études Politiques de Toulouse. Il passionnait ses étudiants et fut reconnu comme l'un des meilleurs professeurs de l'UQAM et de son École des sciences de la gestion qui lui a décerné, en 2007, le Prix de la recherche – volet Carrière.

Sensible aux problèmes de notre société, Gilles Dostaler était très impliqué dans les débats économiques et politiques. Auteur d’une centaine de publications, il s’intéressait principalement à l’histoire de la pensée économique au 20e siècle, au keynésianisme et au néolibéralisme, de même qu’aux travaux d’économistes reconnus, comme Keynes, Hayek et Friedman. En 2005, il a été finaliste au prix du Gouverneur général du Canada pour son ouvrage Keynes et ses combats (Albin Michel, 2005). Auteur du Libéralisme de Hayek (La Découverte, 2001), il a coécrit, entre autres, Capitalisme et pulsion de mort (Albin Michel, 2009), La pensée économique depuis Keynes : historique et dictionnaire des principaux auteurs (Paris, Seuil, 1993), Socialisme et indépendance (Boréal, 1980). Ses travaux et ses publications ont connu un rayonnement mondial et ont été traduits dans de nombreuses langues, notamment en anglais, portugais, espagnol, vietnamien, japonais et arabe.

On peut lire les deux dernières entrevues accordées par Gilles Dostaler au journal L’UQAM en consultant les adresses suivantes :

http://www.uqam.ca/entrevues/entrevue.php?id=471

http://www.journal.uqam.ca/3207.pdf