La professeure Hélène Vidot-Delerue obtient une subvention CRSH pour son projet sur le développement des innovations de rupture et la reconfiguration des industries

La professeure Hélène Vidot-Delerue obtient une subvention CRSH pour son projet sur le développement des innovations de rupture et la reconfiguration des industries

Hélène Vidot-Delerue, professeure du Département de management et technologie, a reçu une subvention développement Savoir de 48 321$ du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). Son projet, mené en collaboration avec la professeure Majlinda Zhegu, s’intitule « Le développement des innovations de rupture et la reconfiguration des industries: le cas des nanotechnologies ».

Ce projet de recherche cherche à comprendre comment les compétences dans les activités de développement en nano-pico-femtotechnologie se développent et sont utilisées pour créer des innovations radicales et par conséquent transformer les industries.

Les nanotechnologies sont perçues comme étant les technologies clefs des prochaines décennies, promettant des améliorations significatives de matériaux, de techniques de fabrication, essentielles pour la compétitivité des industries nationales.  Cependant, peu d'études s'interrogent sur la manière dont les managers conceptualisent ces nouveaux produits. La littérature en gestion et en innovation souligne les changements qui s’opèrent dans le comportement des Petites et Moyennes Entreprises (PMEs) et les transformations qui en résultent dans les industries. Plusieurs constats ouvrent des voies pour des recherches futures. L’interprétation des opportunités émergentes et la conceptualisation des produits dans les nouveaux marchés dépendent de plusieurs facteurs, et les entreprises suivent souvent différentes trajectoires pour atteindre leur objectif.