L'ESG UQAM propose un nouveau certificat en dynamiques entrepreneuriales

L'ESG UQAM propose un nouveau certificat en dynamiques entrepreneuriales

En 2015, selon l'Institut de la statistique du Québec, plus de 90 pour cent des emplois disponibles dans la province se trouvaient dans les PME. « Pourtant, les étudiants en gestion sont encore formés pour gérer de grandes entreprises comme L'Oréal, note Olivier Germain, professeur au Département de management et technologie de l’École des sciences de la gestion (ESG UQAM). Il faut s'adapter aux nouvelles réalités, celles des PME, des entreprises sociales et des start-ups qui ont chacune leur propre modèle de gestion et leur culture d'entreprise. »

Pour répondre aux besoins du marché du travail, l'École des sciences de la gestion (ESG UQAM) lance un nouveau certificat en dynamiques entrepreneuriales. Le programme, qui sera disponible dès l'hiver 2017, s'adresse aux étudiants (collégial et universitaire) et aux adultes qui souhaitent retourner aux études, qui travaillent déjà dans des PME ou qui aimeraient lancer leur propre entreprise. « L'objectif est de stimuler l'esprit entrepreneurial dès le premier cycle universitaire », précise la professeure Johann Vallerand, également professeure au Département de management et technologie, qui fait partie, tout comme son collègue, du comité de création du programme. Des membres de tous les départements de l'ESG UQAM et du Centre d'entrepreneuriat ont été invités à réfléchir à la conception du certificat.

Alors que les étudiants formés dans les écoles de gestion ont généralement tendance à être spécialisés, le certificat a pour objectif de mieux préparer les jeunes à travailler en PME, où l'on cherche des employés un peu plus touche-à-tout, dit Johann Vallerand.

Le programme souhaite sensibiliser les étudiants aux différents enjeux de l'entrepreneuriat et des PME ainsi que les préparer à devenir accompagnateurs ou à offrir un service-conseil en démarrage d'entreprise. « Il existe beaucoup de structures d'accompagnement au Québec en entrepreneuriat, mais pas de formation d'accompagnateurs spécialisés en gestion des PME, observe Olivier Germain. Le certificat vient ainsi pallier ce manque et former des étudiants qui pourront gérer une petite ou moyenne entreprise, ou devenir conseillers. »

En plus des cours communs (marketing, culture entrepreneuriale, etc.), les étudiants pourront opter pour l'un des trois volets spécialisés que sont la création d'entreprises, la gestion de la PME et l'entrepreneuriat social et collectif. Ce dernier volet est une caractéristique unique au programme. « L'ESG UQAM a développé une grande expertise dans le domaine et on veut en faire profiter les étudiants », souligne Johann Vallerand.

L'économie sociale est un secteur économique important pour le Québec, puisqu'il génère 150 000 emplois au sein de quelque 7000 entreprises de propriété collective, rappellent les professeurs. « En termes de produit intérieur brut (PIB), c'est plus que les secteurs des mines et des forêts réunis », précise Oliver Germain.

Une formation pratique

Plusieurs simulations d'entreprise ou de situations réelles d'accompagnement seront proposées aux étudiants. « C'est de la pédagogie active et expérientielle, explique Johann Vallerand. On met tout de suite les étudiants dans le vif du sujet en leur soumettant le cas d'une entreprise à gérer ou une simulation d'états financiers à réaliser. »

Les personnes intéressées par le programme de certificat pourront obtenir plus d'information lors de la séance d’information aux portes ouvertes qui se tiendra le 5 novembre prochain.

Source: Actualités UQAM