Des finissants du MBA pour cadres ont complété leur cheminement par un séjour en Chine

Des finissants du MBA pour cadres ont complété leur cheminement par un séjour en Chine

Une trentaine d'étudiants du MBA pour cadres – inscrits dans le programme offert à l'ESG UQAM ou à la Warsaw School of Economics, en Pologne – ont participé à une mission en République populaire de Chine organisée par Prosper Bernard, professeur au Département de management et technologie de l’École des sciences de la gestion. Ce séminaire en «gestion des affaires en Chine», qui s'est déroulé du 25 avril au 3 mai dernier, fut l'occasion pour les étudiants d'approfondir des notions de commerce international et d'échanges culturels. «La complexité et la différence des pratiques d'affaires des Chinois ne peut être comprise sans mettre les pieds dans leur pays, souligne Marc Beaudoin, l'un des étudiants qui a participé à cette mission. D'un autre point de vue, prétendre pouvoir effectuer des transactions commerciales après un seul voyage est tout aussi utopique. Toutefois, cette semaine nous a permis de prendre conscience de l'importance de la Chine à l'échelle mondiale, en raison de sa forte croissance économique.»

Dès leur arrivée à Shanghai, les étudiants se sont frottés à la barrière de la langue. «Contrairement à ce que l'on peut penser, l'anglais n'est pas répandu dans la population chinoise, souligne son confrère de classe Daniel Mongrain, qui était aussi du voyage. Que ce soit pour commander le repas au restaurant ou pour demander des informations dans la rue, il est complexe de trouver une personne qui comprenne l'anglais.»

Chaque jour, les étudiants avaient des séances d'études matinales avec leur professeur, lesquelles leur permettaient d'approfondir certaines problématiques. L'objectif de ce séjour était orienté sur les différences culturelles et les défis liés aux affaires. «Pour pouvoir développer des affaires en Chine, il faut s'investir personnellement et penser à moyen terme, explique Marc Beaudoin. Il faut bâtir des relations, être présent et comprendre leurs façons de faire.»

C'est un peu ce que les étudiants ont fait lors de leur visite à la China University of Mining and Technology, à Xuzhou, où l'ESG UQAM offre son programme de MBA pour cadres depuis une vingtaine d'années (le programme est également offert à Shanghai et à Suzhou). «Nous avons eu la chance d'échanger avec des étudiants chinois dans le cadre d'une étude de cas portant sur une entreprise chinoise cherchant à percer le marché nord-américain», raconte Daniel Mongrain.

À Xuzhou, ils ont eu la chance de visiter les installations de l'entreprise Saint-Gobain, (présente dans 66 pays à travers le monde), spécialisée dans la fabrication de tuyaux en acier pour le marché chinois. Ils se sont également rendus au Xuzhou Museum of Terra-cotta Warriors and Horses of Han Dynasty. Le voyage s'est terminé à Beijing, où les étudiants ont visité la place Tian'anmen, la Cité interdite et la Grande Muraille.

Ce séminaire constituait pour les étudiants la dernière étape de leur cheminement au MBA pour cadres. «Ce fut une belle occasion de mettre en perspective certaines notions acquises au cours de ces deux années intensives, conclut Marc Beaudoin. Tous les étudiants qui terminent leur MBA devrait pouvoir se frotter à une nouvelle culture et une autre façon de faire des affaires.»