Publication du livre « L’analytique et son impact sur notre vie » du professeur Jean-Marie Bourjolly

Publication du livre « L’analytique et son impact sur notre vie » du professeur Jean-Marie Bourjolly

Le professeur Jean-Marie Bourjolly, du Département de management et technologie, publie un livre intitulé L’analytique et son impact sur notre vie. Avec cet ouvrage, dont le matériel a été développé dans le cadre d’un cours de MBA pour cadres, M. Bourjolly porte un éclairage sur le potentiel de l’analytique en mettant l’accent sur comment faire bien, comment faire mieux, et comment faire le mieux possible.

Pour des gestionnaires industriels et commerciaux, faire bien ou mieux pourrait signifier fabriquer un produit ou mettre au point un service de grande qualité; et le livrer au bon client, au moment requis, et à un coût compétitif. Pour des gestionnaires institutionnels, il s’agira peut-être de fournir aux législateurs les données et analyses nécessaires à la rédaction de lois censées réguler la vie en société dans le sens du bien commun.

Concrètement, une compagnie aérienne peut se demander comment utiliser ses ressources – en personnel et en savoir-faire, en moyens matériels et financiers – pour remplir sa mission le mieux possible. Elle devra viser à satisfaire pleinement sa clientèle tout en s’efforçant de rencontrer les objectifs de rentabilité fixés par son conseil d’administration, et ce, dans le respect des contraintes légales et réglementaires auxquelles est soumise son industrie et en se pliant à une saine gestion de ses ressources humaines et de ses relations de travail. La direction d’un hôpital se doit de faire un suivi continu de son fonctionnement, et de rectifier le tir quand c’est nécessaire, pour s’assurer de respecter les cibles de qualité de service fixées par le ministère de la Santé. La gestion nationale des transplantations d’organes; le redécoupage périodique de la carte électorale; une gestion responsable de l’énergie, de l’eau, de l’air que nous respirons, de la forêt et des surfaces cultivables; les procédures à mettre en place pour protéger la population contre les catastrophes naturelles… Voilà des questions de la plus haute importance à propos desquelles des règlements doivent être élaborés ou mis en œuvre, avec une exigence de transparence et d’obtention de résultats.