Portrait d’entrepreneur : Karl Lavallée-Rodrigue

Portrait d’entrepreneur : Karl Lavallée-Rodrigue

Karl Lavallée-Rodrigue est le fondateur de la compagnie Invictus Gloves. Longtemps, il s’est identifié comme étudiant athlète, joueur de football américain. Depuis 2 ans, il se voit plutôt comme un entrepreneur, quoique l’entrepreneuriat soit plus venu à lui que l’inverse. Un jour, il a eu l’idée. Sans trop réfléchir, il a commencé à y accorder un peu d’importance. Petit à petit, il trouvait cette idée encore meilleure et il y consacrait de plus en plus temps, sans toutefois croire que c’est ce qu’il ferait de sa vie. Encore aujourd’hui, Karl ne réalise pas trop comment il en est arrivé là…

Invictus Gloves est une compagnie axée sur un produit unique : le gant de football personnalisé. Malgré que le football américain soit le sport le plus populaire aux États-Unis, et que les joueurs de football aient besoin d’une nouvelle paire de gants de football chaque saison, aucune compagnie n’offrait la possibilité d’avoir une paire de gants personnalisée. 

« Aucun concurrent sur le marché ne dispose de la technologie du site web d’Invictus, qui offre la possibilité de créer et commander des gants de football personnalisés avec un créateur de gants 3D. C’est d’un réalisme époustouflant ! Par l’entremise de la plateforme web unique d’Invictus Gloves, tous les joueurs et équipes de football américain, de tous âges et niveaux, ont la possibilité, en moins de 5 minutes, de créer et de commander une ou plusieurs paires de gants personnalisés selon leurs propres besoins. Le client peut choisir les couleurs qu’il désire, y mettre son nom, un logo et/ou un numéro » mentionne le jeune entrepreneur.

Quel est ton parcours à l’ESG ?

J’ai commencé à l’ESG à temps partiel au certificat en administration des affaires ; j’avais déjà un emploi suite à mon parcours à l’Université de Montréal. À ma première session, j’ai participé aux jeux du commerce en Sport car l’un d’eux était le flag-football. Après l’obtention de mon certificat, je me suis inscrit au Baccalauréat en Administration des affaires concentration Management à temps partiel. Ayant quitté mon emploi depuis septembre 2017 pour me concentrer sur mon entreprise, je termine maintenant ce baccalauréat à temps plein. Je le terminerai à la session automne 2018. J’ai également participé à nouveau aux derniers jeux du commerce en sport, toujours en flag-football.

Quel a été le plus grand défi rencontré lors de la création de l’entreprise ?

Je dirais que mon principal défi a été de jongler entre mon emploi à temps plein, mes cours à l’université et le démarrage de mon entreprise. Pendant 2 ans je faisais les trois en même temps, c’était complètement fou. Je travaillais 40 à 50 heures par semaine à mon emploi, j’avais 2 cours à l’université le soir et j’investissais 20 à 30 heures dans mon entreprise. Tout cela en essayant de balancer la vie sociale, la famille, le sport, etc. Je me demande encore comment j’ai fait !

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Les projets pour l’entreprise consistent à continuer à gagner des parts de marché, signer des joueurs professionnels et de faire du bon marketing/branding. Nous regardons présentement pour avoir notre premier « vrai » bureau, car l’équipe s’agrandit...

De mon côté, j’ai bien hâte de terminer mon baccalauréat pour mettre toute mon énergie dans mon entreprise. J’ai pour projet de beaucoup miser sur la culture de l’entreprise. Je veux une atmosphère et ambiance unique, digne des Google de ce monde. Je veux créer quelque chose d’unique et que les employés n’aient pas l’impression de faire une « job ». Je veux qu’ils aillent l’entreprise à cœur. 

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui démarre son entreprise ?

Si je pouvais donner un seul conseil à quelqu’un qui démarre son entreprise, c’est de ne pas se lancer aveuglément, de faire un choix réfléchi. J’ai l’impression qu’être entrepreneur est une mode ces dernières années ; les gens ne réalisent pas ce que cela implique au niveau personnel et de l’entreprise. Une bonne idée c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Ça prend vraiment plus et il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte pour démarrer une entreprise qui aura du succès.

Qu’est-ce que t’a apporté le Centre d’entrepreneuriat ?

Le centre d’entrepreneuriat m’a beaucoup apporté. J’ai eu la chance d’être guidé par une excellente conseillère. Elle m’a appuyé dans la réalisation de mon plan d’affaires, suite à quoi j’ai pu gagner plusieurs concours et aller chercher du financement.

Quelle est ta plus grande réalisation/fierté dans cette aventure ?

Ma plus grande réalisation/fierté est difficile à dire. J’aurais tendance à penser à priori quand on signe un joueur de la NFL ou quand nous gagnons un prix. Mais je crois, en fait, que c’est tout simplement de l’avoir fait. De m’être lancé, mais surtout d’avoir su persévérer dans les moments difficiles et d’avoir fait les sacrifices pour que ça fonctionne aujourd’hui.