2 Décembre 2019

40 ans du MBA : Portrait de Dany Michaud, président-directeur général de Voghel

40 ans du MBA : Portrait de Dany Michaud

Cet article fait partie d'une série de portraits de diplômé.e.s du MBA dans le cadre des 40 ans du programme.

Dany Michaud a rejoint, en 2018, les rangs de l’entreprise familiale Voghel, chef de file dans la distribution d’équipements lourds pour les domaines de l’environnement et de la construction. Cet entrepreneur d’expérience sait motiver ses employés et les faire travailler dans la même direction. Ayant à cœur la communication et le partage des valeurs d’entreprise, il a été gestionnaire chez Moisson Montréal et Recyc-Québec avant de faire le saut vers l’entreprise privée. Dany Michaud a également reçu le Prix Performance de l’ESG UQAM en 2017. 

Dans votre parcours professionnel, de quoi êtes-vous le plus fier? 

Il est certain que mon passage à Moisson Montréal fût le plus marquant. En effet, pouvoir aider son prochain dans le cadre de mes fonctions demeure jusqu’à ce jour le défi le plus stimulant de ma carrière. Ma plus grande fierté est d’avoir convaincu les chaînes alimentaires de donner leurs viandes invendues aux gens dans le besoin. 

Que vous a apporté le MBA de l’ESG UQAM? 

Prenons l’exemple d’un mécanicien. Ce dernier peut réussir à faire plusieurs choses avec quelques clefs et un tournevis. Par contre, quand un enjeu plus grand se présente, il a besoin d’un outil de précision. Le MBA, c’est mon outil de précision. C’est celui qui me permet de prendre des décisions stratégiques avec confiance et vision. Le programme m’a également aidé à me créer un réseau de contacts pour avoir du soutien spécifique dans des situations plus complexes. Pour moi, le MBA serait, en résumé, trois lettres simples remplies de ressources! 

Étant donné la réalité du monde des affaires à laquelle sont confrontés les cadres québécois, en quoi le MBA de l’ESG UQAM répond-il à leurs besoins? 

L’ESG UQAM est un diamant brut, un secret trop bien gardé. C’est une école de gestion remplie de diplômés avec une belle carrière. C’est l’école de l’humilité et de la non-prétention. On y étudie dans une école reconnue pour son partage des savoirs, et non pour sa pseudo-réputation.

Partager :